Votre premier voyage en Iran : ce qu’il faut savoir

Vous envisagez un premier voyage en Iran, et vous vous posez des questions ? Comment obtenir mon visa ? Comment fonctionne le change Euros-rials ? Quels vêtements porter dans ce pays de culture musulmane ? Comment prévoir votre itinéraire de découverte du pays ?

Les démarches pour obtenir votre visa à l’arrivée en Iran

Si vous avez commencé à vous renseigner sur les démarches de visa, vous avez peut-être compris que la procédure est un peu complexe.
Le site France Diplomatie explique les formalités. Si vous voulez avoir un visa avant de partir, il vous faut aller à Paris, pour la prise de vos empreintes.

Habitant très loin de Paris, j’ai choisi le visa à l’arrivée (Visa on Arrival). Voici les pièces que j’ai du fournir :
– Une attestation d’assurance rapatriement, en anglais, avec la mention Iran. Pour l’obtenir, vous pouvez joindre votre banque, ou utiliser ce site. Si vous n’avez pas prévu ce certificat, vous pourrez acheter une assurance sur place.
– Une preuve de réservation d’hébergement pour votre première nuit, avec l’adresse et le numéro à contacter (les personnels de l’aéroport appellent fréquemment pour vérifier). Évitez les hébergements chez des particuliers, ce qui est interdit en Iran, préférez un hôtel ou une auberge de jeunesse classique.
– La somme de 75€ en espèces, pour les frais de visa. Lors de mon voyage, la somme de 3€ a été ajoutée, pour  » frais d’émission du justificatif de paiement  » de ces 75€, selon une affichette sur le comptoir. Les pièces de monnaie ne sont pas acceptées, prévoyez un billet de 5€ et on vous rendra la monnaie en rials, avec un taux de change défavorable.
– Le justificatif de demande de e-visa, y compris si vous avez reçu une réponse négative (ce qui sera probablement le cas si vous voyagez en indépendant). La réponse était arrivée dans mes spams, pensez à vérifier.
– Sur place, on m’a demandé de compléter un formulaire avec les informations de réservation d’hébergement pour la première nuit.

Après le dépôt de ces pièces, j’ai dû attendre pendant plus d’une heure, ensuite j’ai eu un court interrogatoire, avec ces questions :
– Où logez-vous ce soir ?
– Quel est votre métier ?
– Combien d’Euros avez-vous sur vous ?
– Combien de jours restez-vous en Iran ?
– Avez-vous votre billet d’avion retour ? Montrez-le moi.
– Pourquoi venez-vous en Iran ?
– Quels endroits allez-vous visiter ?

Après 1 h 40 de démarches et d’attente, on m’a rendu mon passeport, sans un mot, j’en ai conclu que le visa m’avait été accordé. Je me suis dirigée vers la douane et la récupération des bagages, où mon sac m’attendait depuis bien longtemps. Il faut compter entre 1 et 3 heures en moyenne pour ces démarches, pensez-y pour votre planning.
Il faut ensuite compter 45 minutes à 1 heure en moyenne pour rejoindre le centre de Téhéran.

Votre premier voyage en Iran, les formalités pour le visa à l'arrivée

Pour des informations à jour lors de la préparation de votre premier voyage en Iran, consultez le groupe Facebook  » Voyager en Iran « , vous aurez des conseils des voyageurs récents.

Les transports en Iran

Les bus longue distance sont confortables et fiables. Les bus VIP ont 3 sièges par rangée, on est bien installés, et on voyage à petit prix. Il se peut qu’il n’y ait pas de pause repas sur les longs trajets, pensez à emporter à boire et à manger.

Les vols intérieurs : les informations que nous avions trouvé en France avant notre départ ne correspondaient pas à l’offre sur place. Renseignez-vous à votre arrivée, et vous pourrez trouver un vol à 20-40€. L’Iran est un pays très étendu, les trajets en bus ou en train peuvent être très longs, pensez aux vols intérieurs pour gagner du temps.
Prendre un vol pour arriver à Téhéran et repartir en France depuis une autre ville du pays, comme Shiraz, peut être pratique et là encore, vous faire gagner du temps.

Vol-intérieur-en-Iran
Vol intérieur avec vue sur le sommet de l’Iran, le Mont Damavand

Pour les taxis, je vous recommande d’installer l’application Snapp, qui est l’équivalent de notre Uber. Il vous faudra indiquer votre lieu de départ et votre lieu d’arrivée sur la carte. L’application est pratique et bien faite. Lors de mon voyage, un trajet en taxi en ville coûtait l’équivalent de 0,50€.
Même si vous ne prenez pas un taxi Snapp, faire une demande sur l’application vous permettra de connaitre le prix demandé, ce qui vous aidera dans vos négociations avec votre hôtel ou votre agence d’excursions. Faire une copie d’écran avec le tarif proposé vous donnera une idée d’un prix correct. Le prix habituel des taxis officiels (de couleur jaune) est environ deux fois plus chers que les taxis Snapp. Attention, il vous faut une carte sim iranienne pour faire fonctionner cette application.

Les taxis Snapp en Iran, pratique et économique.

Dans certaines villes, dont Téhéran et Ispahan, vous pourrez aussi prendre le métro. Voici le plan de métro de Téhéran, avec l’aéroport Mehrabad (pour les vols internes surtout).

Réseau du métro à Téhéran, Iran
Réseau du métro de Téhéran, les noms des stations sont indiquées en farsi et en anglais

Astuce transports : N’hésitez pas à demander de l’aide à votre hôtel pour vos réservations, nous avons prévu tous nos trajets de cette manière, nous avons reçu beaucoup d’aide, la fiabilité et la ponctualité ont toujours été au rendez-vous.

Comment s’orienter en Iran

Prévoyez d’acheter une carte sim locale, vous en trouverez par exemple à votre arrivée à l’aéroport. Pensez à la faire activer par votre vendeur, il peut y avoir des manipulations à faire qui ne sont pas simples quand on ne parle pas la langue du pays.

Pour vous orienter, installez l’appplication Maps.me avant votre voyage, et téléchargez les cartes des régions où vous irez en Iran. Maps.me fonctionne hors connexion, vous trouverez votre chemin même sans carte sim ou hors connexion. Le GPS de votre téléphone vous sera utile également.

Pour organiser mon voyage, j’ai utilisé le guide Lonely Planet Iran. Il est un peu succinct pour certaines destinations ou certains sites, mais c’est une bonne base pour découvrir les essentiels, les bases de la culture et comprendre la cuisine (indispensable, non ?).

Les minarets des mosquées vous donneront aussi la direction des mosquées principales
Les minarets des mosquées vous donneront aussi la direction des mosquées principales

L’argent et la monnaie en Iran : Euros, rials, tomans

Le système bancaire iranien n’est pas relié au monde : vous ne pourrez ni retirer de l’argent, ni payer avec votre carte bleue sur place. Il faut emporter suffisamment d’euros en espèces pour tous les frais de votre voyage.
Astuce : attention au plafond de retrait de votre carte bleue, il pourra être nécessaire d’anticiper en retirant des espèces sur 2-3 semaines.

La monnaie locale s’appelle le rial, mais la plupart des prix vous seront donnés en tomans. 1 toman = 10 rials. La crise monétaire et la dépréciation du rial en 2018-2019 font que vous aurez des millions de rials dans vos poches, le nombre de zéros peut donner le vertige !
Il existait lors de mon circuit en Iran 2 types de billet de 500 000 rials, attention à bien identifier les différents billets.

L’agence de change à l’aéroport limite les opérations à 100€, et n’a pas un taux très favorable. Changez 50€, par exemple, et ensuite allez dans les bureaux de change (et pas dans les banques). Les hébergements proposent fréquemment de changer vos euros, voyez sur place le taux proposé.

Les agences de change sont ouvertes le matin, elles peuvent fermer à 15 h ou 16 h, pensez à faire votre change en début de journée, de préférence.

De nombreux hébergements acceptent les paiements en euros, voire les préfèrent, car c’est une monnaie plus stable que le rial. Les taux de change pratiqués pour ces paiements étaient corrects, lors de notre voyage.

Astuce : préparez un petit tableau euros / rials / tomans, avec plusieurs sommes, que vous placez dans votre téléphone ou votre guide de voyage, cela vous facilitera les calculs. Pour les prix pratiqués lors de mon voyage, je pense à un tableau avec les sommes de 0.20€, 0.50€, 1€, 2€, 5€, 10€, 15€, 20€.

Billet de 100 000 rials, la monnaie iranienne
Billets de 100 000 rials. Vous en aurez beaucoup pendant votre voyage !

Les hébergements pour votre circuit en Iran

Je recommande de loger au moins une fois chez l’habitant, dans une guesthouse, ce qui vous permettra de découvrir un intérieur iranien et de découvrir le mode de vie au quotidien. Par le biais du site Hostelworld, nous avons logé à Anar Guesthouse à Ispahan, une belle expérience !

Ne manquez pas de loger chez l'habitant lors de votre premier voyage en Iran ! Ici, le petit déjeuner à Anar Guesthouse, Ispahan.
Une partie du petit déjeuner à Anar Guesthouse, Ispahan

Profitez aussi des maisons traditionnelles ou historiques (historical houses), vous dormirez dans des édifices typiques, avec leur bassin central et les pièces réparties autour de plusieurs cours et plusieurs étages. Vous trouverez ce type d’hébergement à tous les prix, depuis le tarif auberge de jeunesse jusqu’à des hôtels haut de gamme.

Sana historical house, Kashan, hébergement traditionnel et économique
Sana historical house, Kashan. 40€ pour une chambre quadruple et salle de bain privée. Testé et approuvé !
Atlasi Hotel, Kashan, Iran
Atlasi Hotel, Kashan, hotel traditionnel plus haut de gamme

Pour réserver mes logements, j’ai utilisé le site Hostelworld (où l’on peut réserver directement) et le site Trip Advisor, pour identifier les logements bien notés et les contacter ensuite directement sur leur site. Vous pouvez aussi demander à votre hébergement s’ils peuvent vous faire des recommandations pour la suite de votre itinéraire ou leur demander d’appeler des hôtels pour vous.

Comment communiquer en Iran

L’anglais est parlé par de nombreux interlocuteurs du secteur du tourisme et par de nombreux iraniens.
La barrière de la langue n’est pas un obstacle, si vous suivez les itinéraires classiques.
Les iraniens apprécieront si vous faites l’effort d’apprendre quelques mots de farsi, comme :
Bonjour = Salaam
Au revoir = Khodaahaafez (kh = un -r glutural)
Merci = Mamnoun
Oui = bale
Non = Na
C’est un petit geste qui demande peu d’efforts et qui facilite les relations.

Pour communiquer par internet, plusieurs sites sont censurés en Iran, comme Couchsurfing, Facebook et Messenger. J’ai téléchargé un VPN sur mon téléphone avant mon départ, et j’ai pu accéder à ces sites. J’ai choisi ExpressVPN (lire mon test de ce VPN).
Le mode de communication le plus utilisé pour les hébergements et les taxis est l’application Whatsapp, pensez à la télécharger sur votre téléphone si vous ne l’avez pas encore.

Numéro de téléphone en chiffres persans.

Votre premier voyage en Iran : ce qu’il faut savoir des relations hommes-femmes

Dans les espaces publics, le pays est non-mixte. Vous éviterez de vous asseoir à côté d’une personne du sexe opposé dans les transports en commun, de lui serrer la main (sauf s’il ou elle le propose en premier). Vous vous adresserez en priorité à une personne du même sexe, quand cela est possible.
Les iraniens sont très friands de contact avec les touristes étrangers, on vous proposera souvent de poser pour une photo, les femmes ensemble et les hommes ensemble.

Dans les bus de ville, il y a une partie hommes à l’avant et une partie femmes à l’arrière. Dans le métro, il y a des voitures réservées aux femmes, mais il n’est pas obligatoire de les utiliser quand on est une femme, notamment lorsqu’on voyage avec un homme.

Premier voyage en Iran : connaître les relations hommes-femmes
Séance photo à la mosquée, entre filles

Et les vêtements, comment prévoir sa valise pour son premier voyage en Iran ?

Les hommes porteront des vêtements qui couvrent les jambes (pas de short ni de bermuda) et préféreront les manches longues. On voit de temps en temps des t-shirts et des polos, mais les manches longues restent préférables. Pensez aux matières légères comme le lin (en plus, un homme qui porte du lin, c’est classe, j’aime !) ou aux vêtements techniques de sport qui évacuent la transpiration (comme les chemises de randonnée à manches de Décathlon).

Les femmes porteront des manches longues, des vêtements qui couvrent les jambes jusqu’à la cheville, un pantalon avec une tunique qui couvre les formes (décolleté, seins, fesses) et qui descend au minimum sous les fesses voire à mi-cuisse de préférence, et un foulard qui couvre les cheveux au moins sur l’arrière de la tête, la nuque et le cou. Il ne s’agit pas tant de cacher toute la chevelure que de cacher le cou et le décolleté. Cette tenue est obligatoire pour les touristes étrangères, quelle que soit votre religion, à partir de l’âge de 9 ans.
J’ai utilisé un foulard en coton léger que j’avais chez moi et des mini pinces crabe pour le faire tenir dans les cheveux sans avoir à le réajuster à cause du vent ou autre.

Les rencontres en Iran

Ne vous demandez pas si vous allez rencontrer des iraniens, la réponse est oui ! Vous vivrez beaucoup de petits (ou de grands) moments de rencontre, d’échange et de partage.

L'accueil chaleureux et simple des iraniens m'a impressionnée, lors de ce premier voyage en Iran.
La voiture de notre chauffeur se fait stopper sur la route, dans un village : il faut s’arrêter pour boire un verre et goûter les biscuits offerts pour fêter l’anniversaire d’un imam. Séance photo obligatoire !

Les expériences dont il faut profiter !

Vous passerez de beaux moments en Iran, je vous le promets !

Dégustez des jus de fruit frais. Vous pourrez goûter des jus de melon, de pastèque, de carotte ou de grenade, entre autres.
Une bonne adresse à Yazd :

Une bonne adresse pour déguster des jus de fruits frais : Chez Hadj Mehdi, à Yazd.
Boutique de jus de fruits de Hadj Mehdi, sur la place de la mosquée Amir Chakhmaq, à gauche de la place avec la mosquée devant soi
Profitez des jus de fruits frais lors de votre premier voyage en Iran !
Combo jus de grenade et glace à la grenade, un régal !

Régalez-vous de la gastronomie iranienne !

Les feuilles de vigne farcies (ou dolme), une des spécialités de la cuisine iranienne
Les feuilles de vigne farcies (ou dolme), une des spécialités de la cuisine iranienne

Une adresse coup de coeur à Teheran : le restaurant Alak, A’raabi 6 Alley, Sanaee St, Tel +98 21 8830 7641. Vous pourrez y goûter des spécialités comme le dizi ou abgoosht. La terrasse et la cour intérieure sont très agréables et vertes, la salle intérieure offre une déco avec une belle collection d’objets anciens.

La déco type brocante du mobilier du restaurant Alak
La déco du restaurant Alak sera appréciée par les amoureux du design et des objets vintage
Collection de samovars anciens au restaurant Alak à Teheran
Collection de samovars anciens au restaurant Alak

Profitez des cafés sur les toits (ou rooftops) le soir, vous apprécierez les températures douces, la compagnie des iraniens venus se détendre et la vue sur les toits aux alentours.

Nardoon Cafe, Yazd, Iran. N'hésitez à pas à explorer les cafés en soirée dès votre premier voyage en Iran !
Le Nardoon Cafe, Yazd, depuis sa terrasse sur le toit

Les garçons avec qui j’ai voyagé ont passé un excellent moment chez le barbier/coiffeur. Un très bon accueil, une coupe soignée et nous avons même eu droit à une playlist spéciale Frenchies pour accompagner ce moment.

Le top 5 de mon premier voyage en Iran

  • L’hospitalité des iraniens. Tous les voyageurs disent qu’on est charmé par leur accueil. C’est vrai ! On nous a interpellés des dizaines de fois dans les rues, partout, pour nous souhaiter la bienvenue dans le pays, ou dans la ville, sans aucune autre arrière pensée que d’établir le contact quelques instants et de nous offrir un chaleureux sourire. Cette hospitalité est unique, touchante et attachante.
L'hospitalité des iraniens
  • Le dépaysement : les paysage et la culture. Le pays est largement composé de paysages désertiques, vous traverserez sans doute plusieurs déserts.
Concert de musique traditionnelle au musée de la musique à Esfahan
Concert de musique traditionnelle au musée de la musique à Esfahan (Ispahan)
  • La facilité pour les voyageurs indépendants : les réservations et les transport sont fiables et ponctuels. Le réseau de bus entre les villes est développé et les bus sont nombreux. Le voyage en Iran est économique (vérifiez le change Euro-Rials pour actualiser ce constat, qui date du printemps 2019).
Il est simple d'organiser son circuit en indépendant en Iran, avec les bus et les taxis.
Sur la route…
  • La délicatesse et la politesse du peuple iranien, la propreté des villes. Les iraniens se sont adressés à nous avec tact, simplicité et chaleur. Leur façon d’accueillir les touristes est remarquable. Les rues des villes sont largement plus propres qu’en France.
Yazd, ville de terre au milieu du désert, au centre de l'Iran.
Yazd, ville de terre dans le désert
De nombreuses rues sont arborées
De nombreuses rues sont arborées
Les boutons de fleur, que vous trouverez souvent avec votre thé
Les boutons de fleur, que vous trouverez souvent avec votre thé
  • Le patrimoine et l’histoire de l’Iran. Ils sont exceptionnels et très riches. Je recommande de prendre le temps de se renseigner avant de partir, pour apprécier encore plus sur place.
Ispahan, une étape incontournable pour votre premier voyage en Iran.
Les couleurs bleues des mosquées iraniennes
Minaret d'un mosquée. Vous vous émerveillerez des faïences bleues lors de votre premier voyage en Iran.

Vous l’avez compris, je suis tombée sous le charme de ce pays et de sa population. C’était mon premier voyage en Iran, mais j’espère que ce ne sera pas le dernier !

Les informations données dans cet article étaient correctes lors de sa publication en juin 2019, pensez à vérifier qu’elles sont toujours correctes avant d’entamer vos démarches.

Certains liens présents dans cet article sont des liens d’affiliation : si vous commandez à partir de ces liens, je recevrai une petite commission qui m’aide à faire vivre ce site, et le prix reste le même pour vous. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de la page