Québec : 6 étapes-clés pour un road trip inoubliable dans la nature

Aujourd’hui, c’est une invitée qui s’exprime sur le blog. Je laisse la parole à Natacha Colbert, rédactrice et autrice, pour nous parler de son road trip nature au Québec et vous donner de l’inspiration pour préparer le vôtre. Natacha, à toi le clavier !

Vous préparez un voyage au Canada pour l’été ? Si vous aimez les grands espaces, la flore et la faune, pourquoi ne pas organiser un circuit itinérant pour découvrir la nature au Québec ? Vous pourrez ainsi visiter le Québec en voiture, en vous émerveillant des plus beaux sites naturels. Parcs nationaux, randonnées, vues imprenables sur les lacs et les rivières, animaux sauvages… Construisez votre itinéraire sur plusieurs jours, au départ de Montréal. Où aller ? Quels sont les points essentiels à ne pas rater ? Je vous propose de découvrir 6 étapes incontournables à programmer pour réussir votre séjour touristique dans la Belle Province. Embarquez pour une expérience palpitante qui va vous faire voir la vie en vert !

1. Montréal : départ du road trip Québec nature

Montréal est une métropole spacieuse, un mélange original de vie urbaine et d’espaces verts où vous pouvez apprécier la douceur de vivre. En toutes saisons, les Québécois aiment profiter du grand air. L’été, les pelouses des parcs et jardins accueillent familles et amis pour un pique-nique, un jeu ou une activité sportive. J’ai été surprise de croiser au parc Jarry un groupe de mamans avec leurs bébés pour une séance de gym originale.

Parc Jarry de Montréal : séance de gym “cardio-poussette”
Parc Jarry de Montréal : séance de gym “cardio-poussette” © NC

Le parc du Mont-Royal, véritable colline de verdure au centre de la ville, est le lieu à visiter pour les amoureux de nature. Vous pouvez monter les marches jusqu’au belvédère où vous avez une vue parfaite sur la skyline de Montréal et le fleuve Saint-Laurent. Si vous aimez les écureuils, vous serez ravis de côtoyer ces rongeurs sur les pelouses. Comme les pigeons à Paris, ils sont peu farouches. J’ai passé des heures à les regarder grimper aux arbres ! Passionné de musique ? Rendez-vous le dimanche au pied du monument Cartier, où des joueurs de tam-tam et de percussions improvisent des concerts rythmés.

Départ du road trip nature au Québec : la ville de Montréal
La ville de Montréal et le fleuve Saint-Laurent depuis le Mont-Royal © NC

A Montréal, nous avons loué une voiture dans une des nombreuses entreprises de location de véhicules pour démarrer notre road-trip Québec nature, ou plutôt notre “autotour” pour parler français. Les Québécois francophones tiennent à limiter le plus possible l’anglais dans leur langage quotidien. Vous apprendrez vite à traquer les anglicismes et à les remplacer par leur équivalent !

2. Mont-Tremblant : parc naturel et station de ski

À 130 kilomètres au Nord-Ouest de Montréal (comptez une heure trente de trajet par la route transcanadienne A15) se trouve le Mont-Tremblant. Ce site touristique est célèbre pour sa station de ski luxueuse. C’est le Courchevel québécois. J’ai adoré ce village coloré, avec son ambiance cosy et ses rues piétonnes bordées de restaurants, boutiques artisanales et galeries d’art. Si votre budget le permet, le domaine vous offre une large gamme d’activités à prix variés : 

  • monter au sommet par la télécabine panoramique ; 
  • louer des vélos pour découvrir les pistes cyclables ;
  • faire de l’escalade sur la via ferrata, les parcours d’accrobranche et la tyrolienne ; 
  • descendre en luge alpine ; 
  • pratiquer des sports nautiques…

Le site étant très fréquenté, il est vivement conseillé de réserver vos activités plusieurs semaines à l’avance via le site Internet tourisme Mont-Tremblant. Pensez également à prévoir votre lieu d’hébergement : B&B, auberge, hôtel, chambre d’hôtes…

Le saviez-vous ? 

Pour franciser les mots Bed and Breakfast, les Québécois ont inventé l’expression Couette et Café ! Nous avons choisi ce mode d’hébergement pour la majorité de nos étapes. Le petit déjeuner est souvent exceptionnel, avec beaucoup de fruits frais.

Mont-Tremblant et ses centaines de kilomètres de sentiers de randonnées
Village du Mont-Tremblant, célèbre station de ski © NC

Pour les amateurs de marche à pied, le parc naturel du Mont-Tremblant compte plus de 300 kilomètres de sentiers de randonnée. Que vous soyez débutant ou plus aguerri, vous trouverez une balade adaptée à votre niveau d’activité. Et si vous grimpez un peu dans la montagne, vous bénéficierez de superbes points de vue sur la nature sauvage des Laurentides.

Rivière du diable, parc du Mont-Tremblant © NC

Au cœur de ces forêts vivent des centaines d’espèces animales comme le cerf de Virginie, la loutre ou le renard roux. Arrêtez-vous pour pique-niquer. Vous aurez peut-être la chance d’attirer un tamia, ce petit rongeur rayé de la famille des marmottes, très commun en Amérique du Nord. L’un d’entre eux est venu grignoter les morceaux d’amande que je lui tendais. J’ai cru que j’allais réussir à le caresser, mais il s’est enfui avant que je ne l’apprivoise.

Tamia, Mont-Tremblant, road trip nature au Québec
Tamia dans le parc du Mont-Tremblant © NC

3. Parc de la Mauricie : le paradis des ours noirs

Après avoir visité le parc du Mont-Tremblant, parc fédéral géré par la province du Québec, vous pourrez vous rendre au parc national de la Mauricie, administré par le Canada. Ce petit détail administratif a son importance. Parcs Canada impose un droit d’entrée pour toute personne de 18 ans et plus. Renseignez-vous sur les tarifs sur le site du parc national de la Mauricie.

Bleuet sauvage, parc national de la Mauricie © NC

Situé à 200 kilomètres au Nord-Est de Montréal, le parc de la Mauricie est un espace préservé qui compte plus de 150 lacs. Cette vaste forêt de feuillus et de conifères est l’endroit idéal pour découvrir le Canada sauvage de notre imaginaire. Une nature immense et majestueuse dans laquelle on se sent tout petit. Si vous aimez camper ou vous baigner dans un lac, c’est l’endroit idéal. Le seul petit inconvénient, ce sont les insectes qui pullulent dans ces forêts denses et humides. Prévoyez des répulsifs anti-moustiques !

Grenouille-autotour nature au Québec
Grenouille : une alliée utile contre les moustiques ! © NC

L’ours est l’animal mythique des forêts canadiennes. Des guides expérimentés vous proposent une expérience unique : contempler des ours noirs en pleine nature. Pour cela, rendez-vous à Saint-Jean-des-Piles à l’hôtel Aux berges du Saint-Maurice où vous attend un guide naturaliste. Après quelques minutes de marche, vous rejoindrez le lieu de passage des ours. Caché dans un abri qui vous protège de la pluie et des moustiques, vous allez pouvoir observer ces mammifères dans leur environnement. Cette rencontre rare a un prix mais elle vaut vraiment la peine d’être vécue. Et si les ours ne viennent pas, vous ne payez rien. Après la visite, notre guide nous a montré les os d’une mâchoire de grizzli. C’est impressionnant !

L’ours noir, animal emblématique du Canada
L’ours noir, animal emblématique du Canada © NC

4. Lac Saint-Jean : un territoire entre culture et nature

Pointe-Bleue, une réserve indienne

Poursuivez votre road trip Québec nature vers le nord en direction du lac Saint-Jean, le troisième plus grand lac de la province. Sur ses berges se sont développés villes et villages. Pour découvrir la vie des Indiens (les “Premières Nations” comme on dit au Québec), allez visiter la réserve de Mashteuiatsh, appelée aussi Pointe-Bleue, la seule communauté autochtone de la région du Saguenay-Lac-St-Jean. Dans une boutique, nous avons acheté de magnifiques souvenirs artisanaux et des produits à base d’érable. La vue sur le lac Saint-Jean est superbe ! Sur la rive, il y a également un musée où vous pouvez plonger dans l’histoire des premiers peuples d’Amérique, avant et après l’arrivée des colons européens.

Coucher de soleil sur le Lac-Saint-Jean lors d'un circuit en voiture au Québec
Coucher de soleil sur le Lac-Saint-Jean © NC

Le village-fantôme de Val-Jalbert

Vous avez envie de faire un saut dans le passé ? Immiscez-vous à Val-Jalbert, un village historique qui vous laissera des souvenirs impérissables. Abandonnée par ses habitants en 1927, lors de la fermeture de l’usine de pâte à papier, cette ville fantôme est devenue un site touristique reconnu. Son patrimoine bâti est un témoignage rare de la vie au début du vingtième siècle. Parcourez les rues et visitez les bâtiments (maisons, école, moulin…). Le funiculaire vous emmènera au sommet si vous le souhaitez. Sur les cinq belvédères, vous pouvez admirer la magnifique chute Ouiatchouan, un mot innu qui signifie “rapide aux bouillons blancs”. Haute de 72 mètres, soit 20 mètres de plus que les chutes du Niagara, elle alimentait le moulin à pulpe qui faisait vivre le village lors de son industrialisation, de 1901 à 1920. La pulpe servait pour fabriquer du papier. Dans les murs du moulin, une animation en 4D vous raconte l’histoire du village, comme si vous y étiez. Nous avons été surpris par les projections d’eau, les odeurs, les sons et les lumières de ce spectacle immersif très réussi.

Chute Ouiatchouan à Val-Jalbert, les cascades font partie des plaisirs des road trips nature au Québec
Chute Ouiatchouan dans le village historique de Val-Jalbert © NC

Le zoo sauvage de Saint-Félicien

Enfin, profitez de votre séjour au Lac-St-Jean pour passer une journée au zoo sauvage de Saint-Félicien. Cet espace animalier vous propose de parcourir en train le Parc des Sentiers de la Nature, où vous découvrirez la flore et la faune d’Amérique du Nord. Embarquez dans un wagon du Train Boréal et observez les animaux en semi-liberté dans leur écosystème naturel ou reconstitué : ours, orignaux, loups, rapaces, chiens de prairie… Une expérience écologique inoubliable ! Le zoo présente également une partie pédestre divisée en sept secteurs où vous pourrez assister aux repas des animaux : tigres, ours polaires, grizzlys, lynx, ratons laveurs… Grâce à un tunnel vitré placé sous un étang, nous sommes entrés dans la hutte de castors. Fascinée par ces animaux depuis mon enfance, j’attendais ce moment avec impatience. Deux petits castors tout mignons dormaient, roulés en boule contre la vitre. Leur pelage avait l’air si doux !

Ours polaire, faune du Canada
Ours polaire © NC

5. Saguenay et Tadoussac : loisirs nautiques et observation des baleines

L’itinéraire de votre découverte du Québec en voiture peut se poursuivre vers l’Est. En longeant la rivière Saguenay, vous allez traverser le parc national du Fjord-du-Saguenay jusqu’au Saint-Laurent. Adepte des activités nautiques ? Vous êtes au bon endroit pour une balade en kayak, en canot, en zodiac ou à la voile. Cette région est également réputée pour la pêche, une activité de pleine nature que vous pouvez coupler avec un séjour en chalet en bordure d’un lac. Certains sentiers de randonnée offrent de beaux panoramas sur le fjord du Saguenay, un espace naturel grandiose où vous en prendrez plein les yeux. La météo n’était malheureusement pas de notre côté quand nous avons suivi le fjord. Il faisait gris et froid. Nous aimerions y revenir à l’automne, quand les arbres se parent des couleurs de l’été indien. 

Fjord du Saguenay (photo Unsplash : Jaunathan Gagnon)
Fjord du Saguenay (photo Unsplash : Jaunathan Gagnon)

Vous pouvez ainsi rejoindre Tadoussac. Situé sur la côte nord, à la confluence de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent, ce village touristique est devenu mondialement célèbre pour ses croisières d’observation des baleines. L’estuaire du Saint-Laurent est, en effet, un véritable garde-manger pour ces mammifères marins. Ils viennent y dévorer krill et petits poissons avant de migrer en automne vers des eaux plus fraîches. Embarquez à bord d’un zodiac ou d’un bateau d’excursion, selon votre choix, pour une sortie de deux à trois heures guidée par un naturaliste. Aurez-vous la chance de voir le jet d’eau d’une baleine, le dos d’un rorqual ou la nageoire caudale d’un béluga ? Pour tout savoir sur la douzaine d’espèces qui peuplent cette partie du fleuve, vous pouvez visiter le Centre d’Interprétation des Mammifères marins, où j’ai été impressionnée par le squelette d’un cachalot de 13 mètres !

“Croisière aux baleines” à Tadoussac (photo Unsplash : Jaunathan Gagnon), incontournable pendant un road trip nature au Québec
“Croisière aux baleines” à Tadoussac (photo Unsplash : Jaunathan Gagnon)

6. Route du Fleuve : un paysage dessiné par l’eau

Une halte à Baie-Saint-Paul

Reprenez votre voiture, empruntez le ferry appelé “traverse” pour vous rendre sur l’autre rive du Saguenay et prenez la direction du sud-ouest. Vous allez suivre le Saint-Laurent vers la ville de Québec. Pour faire une pause pendant ce périple de 200 kilomètres, vous pouvez vous arrêter à Baie-Saint-Paul, une ville riche en activités culturelles. Son musée d’art contemporain accueille toute l’année des œuvres et expositions. Nous avons pris le temps de flâner dans les rues animées et de découvrir des travaux d’artistes dans les galeries d’art. Les restaurants, bars et microbrasseries de cette ville stimulante à l’architecture pittoresque vous ouvrent leurs portes. Régalez-vous de spécialités gastronomiques locales avant de passer une soirée festive ! Avez-vous déjà goûté la tourtière ? J’adore cette tourte à la viande épicée. Les recettes varient d’une région à l’autre. Au Lac St-Jean, ma grand-mère québécoise y intégrait des cubes de pommes de terre. 

Vue sur le fleuve Saint-Laurent à Baie-Saint-Paul, paysage nature du Québec
Vue sur le fleuve Saint-Laurent à Baie-Saint-Paul © NC

Le canyon Sainte-Anne

En approchant de Québec par la route du fleuve, vous arrivez au canyon Sainte-Anne. Depuis des millions d’années, l’eau a creusé là un canyon spectaculaire où vous pouvez admirer une chute de 74 mètres et une marmite de géants. Le site a été aménagé pour offrir aux visiteurs des points de vue sensationnels sur le canyon. Il suffit de suivre le sentier balisé qui survole la rivière grâce à trois ponts suspendus, dont un situé à plus de 60 mètres de hauteur. Cette balade accessible à tous est une vraie bouffée d’oxygène au cœur d’un environnement naturel exceptionnel, une rencontre entre l’eau, la pierre et le monde végétal.

La marmite de géants du canyon Sainte-Anne, Québec, à voir lors d'un road trip nature.
La marmite de géants du canyon Sainte-Anne © NC

La chute Montmorency, dernière étape du circuit itinérant au Québec

En reprenant la route en direction de Québec, vous longez le fleuve où se trouve l’île d’Orléans et vous arrivez au parc de la chute Montmorency, un point d’attrait touristique inévitable. Promenez-vous sur les sentiers et traversez la passerelle pour observer cette cascade d’une hauteur de 83 mètres qui domine le paysage. Vous n’êtes plus qu’à quinze minutes du Vieux-Québec. Allez-vous parcourir la ville, vous y restaurer et y passer la nuit avant de rejoindre Montréal ?

Chute Montmorency, incontournable lors d'un road trip nature Québec nature
Chute Montmorency © NC

Après ce tour d’horizon dans la Belle Province, vous avez les 6 clés indispensables pour planifier votre road trip Québec nature. À vous les grands espaces canadiens ! Quelles seront les points forts de votre séjour ? Que vous vouliez aller à la rencontre de la faune sauvage d’Amérique, explorer les forêts, marcher dans la nature ou pagayer sur les lacs, choisissez vos activités pour concevoir un voyage sur mesure, gage de souvenirs inoubliables. Et si vous disposez de temps (et de budget) supplémentaire, vous pouvez poursuivre votre voyage avec un auto-tour de la Gaspésie. Pour ma part, j’ai aimé y découvrir le Rocher Percé et les petits villages de pêcheurs aux maisons colorées. Les Québécois ont coutume de dire que cette péninsule située au sud du Saint-Laurent, c’est le bout du monde… ou presque.  


Natacha, merci infiniment pour ton article sur les meilleures étapes pour un road trip nature au Québec, et pour tes photos. Et vous, vous connaissez le Québec ? Vous avez d’autres étapes importantes à proposer pour un circuit à la découverte de la nature ?

Les autres articles du blog qui peuvent vous intéresser :
Louer une voiture en voyage : éviter les problèmes
Préparer un voyage en avion : vivre un vol long-courrier au mieux et réduire le stress
Découvrez toutes les destinations présentées sur le blog

Pour épingler cet article sur Pinterest :

Quelles étapes pour un circuit au Québec ?


Crédits photo : sauf mention contraire, les images sont des photos personnelles de Natacha Colbert. Leur utilisation, reproduction ou commercialisation est soumise à autorisation.

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de la page