Comment rassurer ses proches quand on part en voyage

Vous allez annoncer à vos proches que vous partez en voyage, et vous craignez leur réaction ? Vous avez parlé à votre famille de votre voyage et ils s’inquiètent ? Je vous donne des conseils et des astuces pour rassurer vos proches et mieux accepter leurs remarques. Piochez ce qui vous correspond le mieux, à vous et à vos proches !

Je ne parle pas dans cet article de la situation des personnes mineures, car leurs parents ont des responsabilités particulières envers elles.

Comprendre ou accepter la peur de ses proches

Quand on annonce à ses proches que l’on part en voyage (voire, pire, en tour du monde !), ils ont souvent des remarques ou des questions, à travers lesquelles ils expriment leurs inquiétudes.

On peut commencer par les remercier de s’inquiéter pour vous, car ils expriment ainsi leur attachement à vous, et vous font savoir que vous allez leur manquer quand vous serez loin.

Aux personnes qui s’angoissent pour votre budget, vos revenus, votre retraite, essayez de leur faire comprendre que vous ne souhaitez pas « vivre de peur que » (vous n’ayez pas cotisé assez pour la retraite, par exemple), mais « vivre pour que » (vous ayez de magnifiques souvenirs de vos expériences de voyage quand vous serez en retraite, par exemple). Vous voyez ce que je veux dire ? A vous de voir comment vous pouvez expliquer ce qui vous motive à votre interlocuteur, selon ses peurs particulières.

Ecoutez les remarques et les questions, elles finissent par être les mêmes de la part des uns et des autres. Les plus classiques concernent les questions d’argent (« Comment tu vas vivre, en voyage, et après ? »), de normes de vie (« Et le mariage, et les enfants ? »), la santé (« Et s’il t’arrive quelque chose là-bas ?) » et l’attitude (censée être) raisonnable (« Et ton CV ? » « Et quand vas-tu acheter un logement ? ». « Ce n’est pas constructif, tu ne fais rien de concret », etc). De nombreux voyageurs ont entendu ces questions, et vous apprendrez à y répondre de mieux en mieux au fur et à mesure, et à ne pas en être trop affecté (j’y reviendrai en fin d’article).

Montrer qu’on est capable de voyager, pour rassurer ses proches

Rappelez à vos proches vos capacités et qualités personnelles qui vous  seront utiles pour que tout se passe bien, par exemple :

Vous avez l’habitude de bien vous organiser.

Vous savez gérer un planning.

Vous gérez votre budget de manière raisonnable.

Vous savez rester calme quand des problèmes se présentent. Montrez comment vous avez réagi un jour à l’inconnu, à un incident, à un accident.

Vous avez l’habitude de rencontrer de nouvelles personnes.

Vous êtes débrouillard ou bricoleur.

Vous gardez la tête sur les épaules, etc.

Prouvez ceci par des exemples concrets de vos actes, de vos expériences, pas uniquement par des paroles.

rassurer ses proches quand on part en tour du monde
Le bateau-stop sur le Mékong, quand il y en a besoin, ça se tente, non ?

La question de la santé

Les parents s’inquiètent, mais ils veulent en général être sûrs d’une chose : que vous soyez heureux et en bonne santé. Montrez-leur que vous l’êtes. Passez faire un bilan de santé chez votre médecin généraliste et chez votre dentiste avant votre départ, et dites-leur que vous l’avez fait. Et si vous n’avez pas de personnes à rassurer, faites-le quand même !

Le budget

Montrer que le budget a été réfléchi, et d’ailleurs, est-ce que la vie là où vous allez ne va pas coûter moins cher qu’en France ?

Si vous êtes à l’aise avec cette idée, vous pouvez aussi donner une idée de votre budget prévisionnel, les gens qui n’ont pas l’habitude de voyager imaginent souvent que l’on dépense des fortunes (alors si l’on voyage sans un voyage organisé, on peut garder un budget serré).

Le choix des compagnons de voyage

Si vous ne voyagez pas seuls, vous pouvez présenter votre compagnon de voyage à vos parents, et leur montrer que c’est quelqu’un qui est raisonnable.

Aider ses proches à comprendre pourquoi on voyage

Pour rassurer vos parents, par exemple, s’ils ont du mal à voir l’intérêt de partir en voyage, vous pouvez commencer par regarder des images de la terre vue de l’espace : c’est splendide, non ? Alors oui, on a envie d’explorer quelques endroits d’un peu plus près, ce sera sûrement encore plus beau.

Vous pouvez aussi présenter à vos proches vos citations de voyage préférées (mais pas celles qui jugent, ou donnent l’impression de juger, les non-voyageurs). Voici mes citations préférées, elles vous inspireront peut-être ?

Comme dit un de mes amis, Michele, « Le monde est trop beau pour être ignoré. »

Montrer que ce voyage est bien préparé, afin de rassurer ses proches, ses parents, ses amis

Vous pouvez rassurer vos amis et votre famille en leur montrant que vous avez mûri votre projet (cela sera particulièrement important pour les jeunes voyageurs), et que vous l’avez préparé soigneusement. Voici quelques exemples :

– Montrer qu’on a réfléchi à son itinéraire, et le donner si on a déjà décidé des lieux où l’on va. Pointer les pays ou les étapes-clé sur une carte sera rassurant et aidera vos proches à vous suivre dans votre périple.


– Si on a déjà des billets de transport, donner les références à la famille (votre billet de bus, de train, d’avion ?).

– Parlez logistique : la banque (votre carte bleue, les méthodes de change ou de retrait d’argent), votre assurance voyage (si vous partez en Europe, avez-vous pensé à votre Carte Européenne d’Assurance Maladie ?).

– Si les proches s’inquiètent de la barrière de la langue, expliquez-leur que vous savez dire bonjour dans la langue du pays où vous allez, et vous pouvez lire ensemble mon article sur la barrière de la langue en voyage.

– Montrez 5 photos de lieux qui vous rêver dans votre destination, et expliquer pourquoi vous avez envie de voir ce lieu : l’enthousiasme est communicatif.

– Expliquez que vous vous inscrivez sur Ariane. D’après France Diplomatie : 

Une fois vos données saisies sur Ariane :

– vous recevrez des recommandations de sécurité par courriels si la situation dans le pays le justifie
– vous serez contacté en cas de crise dans votre pays de destination
– la personne contact que vous aurez désignée pourra également être prévenue en cas de besoin

J’ai déjà testé, j’ai été prévenue plusieurs fois d’une situation complexe dans plusieurs pays où je me trouvais. 

Pour rassurer ses proches, leur expliquer  comment vous partagez et partagerez ce voyage avec eux

Ce sont souvent les parents qui sont le plus stressés de nous voir partir, ils ont un sentiment d’éloignement et d’isolement, comment peut-on les aider à surmonter ces craintes ?

L’imagination amplifie tous les dangers, soyez donc concrets et précis dans les informations que vous donnez sur votre voyage. Plus ils en sauront sur ce qui vous fait rêver dans votre destination, plus des images positives pourront (espérons !) se faire une place à côté des discours catastrophistes ou alarmistes que véhiculent les médias.

Expliquez que vous n’avez pas envie de vous laisser manipuler par la peur ambiante, par les messages angoissants des médias, mais de profiter de la vie, d’une manière qui vous épanouit.

A l’heure du tout numérique, prenez le temps d’envoyer une carte postale, une vraie, à vos proches ! Cela leur montrera que vous pensez vraiment à eux, et ils auront un petit mot de vous, tangible, dans les mains, avec votre écriture, c’est bien plus chaleureux qu’un MMS.

rassurer ses proches, se retrouver

Aussi, pourquoi ne pas inviter certains proches à partager votre aventure en les invitant à vous retrouver à un moment du voyage ? Selon les envies et le budget des uns et des autres, à vous de voir quelle destination conviendra à qui !

Attention à ne pas faire de promesses que vous ne pourrez pas tenir, ou qui créeraient du stress si elles ne sont pas tenues. Par exemple, je déconseille de s’engager à donner des nouvelles tous les jours :  une fois arrivé à destination, puis une fois par semaine me semble plus raisonnable. N’oubliez pas que vous manquerez à vos proches, que vos messages serons attendus, alors respectez votre engagement de leur faire signe tous les x jours. Ils sauront qu’ils pourront compter sur vous lors de vos prochaines escapades.

Gérer sa propre réaction à l’attitude des proches lorsqu’on annonce un départ en voyage, ou en tour du monde

Certains de vos proches seront heureux de votre projet, vous féliciteront, vous encourageront, seront curieux, et d’autres auront  au contraire des réactions plus négatives : inquiétude, incompréhension, reproches, jalousie, sentiment d’abandon, etc.

Je vous invite à vous détacher des réactions de votre entourage. Écoutez ces réactions (tant qu’elles restent correctes et non agressives, bien sûr, sinon ripostez !), mais lâchez prise dès que possible, aussi, car :

– Il s’agit de votre vie, à vous, pas de la leur, vivez la pleinement, sans attendre d’eux de la compréhension ou du soutien, sinon vous risquez de rester éternellement dans la routine et dans votre zone de confort (ou, pire, dans la leur !). Le voyage n’est-il pas, au contraire, un espace de liberté, d’autonomie, d’émancipation des schémas familiaux et sociétaux ?

– Les gens sont souvent indifférents, voire critiques, quand on a des initiatives qu’ils ne partagent pas, ou qu’ils n’ont pas eux-mêmes : il faut faire avec, en prenant de la distance par rapport à ces critiques. Les pensées des personnes à votre sujet leur appartiennent, elles sont issues de leur vécu personnel, de leur état d’esprit, de leur histoire, et vous ne pouvez rien à ce sujet.

– Les remarques négatives ou angoissées que vos proches formulent peuvent être liées à leurs propres difficultés à concrétiser un projet ambitieux, à économiser au quotidien pour pouvoir partir là où ils rêvent d’aller, etc. Vous avez réussi à mettre en place votre projet de voyage ? Bravo !

Prenez le large !

– Le type de réaction le plus malsain auquel vous pourriez avoir à faire face est le chantage affectif (par exemple :  » Et s’il m’arrive quelque chose pendant que tu es parti ? « ). Repérez tout de suite ce chantage (habituellement, la personne n’en est pas à son coup d’essai !), et refusez fermement ces tentatives de manipulation.

En résumé :

  1. Essayez de comprendre pourquoi votre entourage s’inquiète.
  2. Montrez que vous avez des qualités qui vous rendent apte à voyager.
  3. Expliquez que votre projet de voyage est solidement préparé.
  4. Engagez-vous à garder le contact régulièrement, et faites-le.
  5. Lâchez prise quant aux réactions de votre entourage, et prenez le large sereinement !

Et vous, avez-vous déjà eu à faire face à des réactions difficiles de la part de votre entourage ? Comment avez-vous essayé de les convaincre ? Partagez vos expériences et vos conseils pour rassurer ses proches en commentaire, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de la page